Stratégie Gouvernance électronique 2021-2025

©NDABCREATIVITY - stock.adobe.com Stratégie Gouvernance électronique 2021-2025
Stratégie Gouvernance électronique 2021-2025

Introduction

La stratégie "Gouvernance électronique 2021-2025", élaborée conjointement par le ministère de la Digitalisation et le Centre des technologies de l'information de l'État, a été adoptée par le Conseil de gouvernement début 2021.

Un des axes stratégiques du ministère de la Digitalisation vise à renforcer le eGovernment et à permettre le passage au gouvernement numérique, concept qui désigne l'utilisation des technologies dans le cadre des stratégies de modernisation de l'État avec pour objectif de créer une réelle valeur ajoutée pour les citoyens, les entreprises et les administrations publiques.

La stratégie "Gouvernance électronique 2021-2025" s'inscrit dans cette approche en fixant les éléments essentiels à une transition numérique réussie de l'État afin d'assurer des services aux citoyens numériques de qualité et un passage progressif à un gouvernement numérique tel que préconisé par les instances internationales.

Des services publics en ligne de qualité

La stratégie 2021-2025 met en avant des principes à respecter lors de la digitalisation des services publics afin de proposer aux citoyens et aux entreprises des services publics répondant à leurs besoins. Il s'agit de favoriser une accessibilité numérique transversale, de développer des services centrés sur l'utilisateur, d'offrir des services publics en ligne attractifs et d'investir dans la confiance des citoyens envers les services étatiques en ligne.

Vers une administration à 100% digitale

Ensuite, la stratégie analyse les conditions indispensables à l'administration publique centrale pour lui permettre de répondre efficacement aux besoins de la société. Les objectifs primordiaux dans le contexte numérique sont de faciliter la transition vers une administration efficiente sans papier et de disposer d'un environnement informatique favorable à de nouveaux modes de travail. Par ailleurs, la stratégie souligne l'importance de pouvoir se reposer sur un partenaire informatique central compétent, agile et fiable. Pour ce faire, le CTIE vise à renforcer ses services en digitalisation, développer les infrastructures de pointe et à garantir d'avantage des niveaux de sécurité et de fiabilité très élevés.

Les 6 principes pour le développement d’une eAdministration efficiente

6 principes-clés permettent de guider et de soutenir la digitalisation des services publics et de garantir que les services publics en ligne répondent aux besoins de la société: le Once Only, le Digital by Default, l'inclusion et l'accessibilité, l'ouverture et la transparence, la fiabilité et la sécurité, l'interopérabilité et la standardisation. C'est sur base de ces 6 principes que s'articuleront des actions et initiatives concrètes pour accompagner l'Administration publique luxembourgeoise dans sa transition numérique.

Les principes du Once Only, Digital by Default et de la transparence sont ancrés dans la stratégie gouvernementale luxembourgeoise depuis 2015. La stratégie 2021-2025 y ajoute 3 nouveaux principes: inclusion et accessibilité, fiabilité et sécurité et interopérabilité. Le principe de l'interopérabilité est complété par un aspect de standardisation.

Once Only

L'administration publique réutilisera de manière conséquente les données qu'elle a déjà demandées à un citoyen ou une entreprise afin d'offrir des démarches simples et rapides et d'améliorer la qualité des données qui sont la base pour des services efficaces et sur mesure. Cette réutilisation ne se fera que sous condition que le citoyen ou l'entreprise ait marqué son accord explicite à ce principe.

Digital by default

L'administration publique offrira à terme pour l'intégralité de ses services une alternative électronique. Ses flux internes seront dématérialisés et les administrations pourront gagner ainsi une connaissance approfondie des dossiers et les traiter de façon plus efficace.

Inclusion et accessibilité

L'être humain, ses compétences et ses besoins seront mis au centre des efforts pour créer de meilleurs services publics en ligne accessibles à tous, quel que soit leur localisation, leur niveau de compétence ou les outils qu'ils utilisent.

Ouverture et transparence

Le dialogue direct avec les citoyens et les entreprises sera renforcé afin de proposer des services innovants grâce à la participation citoyenne et grâce aux échanges technologiques avec le secteur privé.

Fiabilité et sécurité

L'État garantira que, lorsque les citoyens et les entreprises interagissent avec les autorités publiques, ils continuent de le faire dans un environnement sûr, fiable et conforme aux normes légales applicables. Ils profiteront d'une protection des données du plus haut niveau ainsi que de services en ligne de qualité et hautement disponibles.

Interopérabilité et standardisation

Les systèmes informatiques de l'État devront être compatibles entre eux et favoriser l'échange de données tant entre les organismes du secteur public qu'entre le secteur public et le secteur privé tout en garantissant le respect des données privées. Les administrations profiteront de données de meilleure qualité, de flux organisationnels dématérialisés et collaboratifs et d'une agilité pour le développement de nouveaux services.

Dernière mise à jour